0

Votre panier est vide.

Connexion
1
Partager

Venez en apprendre plus sur l’artisanat de Thaïlande dans cet article.

On vous dit tout sur la richesse de l’artisanat Thaïlandais, ainsi que sur les groupes ethniques du pays.

 

 

L’artisanat de Thaïlande, un art à préserver

 

L’artisanat de Thaïlande est très riche grâce à ses traditions et aux influences des pays limitrophes. Le pays est d’ailleurs réputé pour la variété et la qualité de son artisanat. La vente de ces produits encourage l’économie locale ainsi que la transmission de ces traditions, qui ont un temps menacé de disparaître. L’art manuel a été préservé grâce à une initiative de la Reine Sirikit qui, dans les années 70, a créé une fondation de promotion de l’artisanat. Les objets fabriqués sont très variés, on peut ainsi trouver des soieries tissées à la main, des pashmina (soieries chinées par teinture), des sacs à main tissés, des cotonnades ou encore des objets de décoration.

 

La diversité de l’artisanat Thaïlandais

 

La Thaïlande est réputée pour ses meubles en osier et en rotin, qui se déclinent sous une large gamme de styles et de formes. Le travail du cuivre et du bronze allie lui aussi tradition et modernité. Que ce soit dans la fabrication (avec l’utilisation de silicone qui évite le ternissement par exemple) ou dans les motifs proposés. On trouve ainsi toutes sortes d’objets, tels que des articles de table, mais aussi des sculptures.

Une des particularités de l’artisanat thaïlandais sont les produits niellés, qui sont des objets en or ou en argent décorés. Le niellage est une pratique centenaire du Sud du pays. Ainsi, l’artisan grave des motifs délicats, et les incruste ensuite d’un alliage de métaux. Ces objets peuvent être des boites, des vases ou des plateaux.

La laque quant à elle est une spécialité que l’on trouve surtout dans le Nord de la Thaïlande. Elle consiste à enrober des pièces en bambou ou en bois avec de la laque puis à y peindre à la main des motifs divers.

Les artisans thaïlandais travaillent toutes sortes de métaux dont l’étain, l’or et l’argent martelé. Ils en font des bijoux et des objets de décoration. Ils fabriquent également beaucoup d’objets divers en céramique. Que ce soit sous forme traditionnelle (blanche et bleue) ou plus moderne, très colorées.

Comme dans la plupart des pays d’Asie on retrouve en Thaïlande aussi de nombreuses soieries. Notamment celles issues de la soie Mat-Mee, provenant de la région Nord-Est du pays. Il s’agit d’une soie produite à partir de fils chinés par teinture, tissée à la main et imprimée de motifs compliqués. Du côté textile, on pense également aux Batiks, originaires des tribus du Nord et tissés de façon traditionnelle. Ces derniers sont de couleurs vives et parfois ornés de broderies.

 

Les groupes ethniques en Thaïlande

 

En Thaïlande, l’ethnie la plus grande est les Karens, que l’on rencontre dans le Nord du pays et dont une partie vit également en Birmanie. La population Karen est estimée à plus d’un million de personnes en Thaïlande. Ils forment ainsi la plus large tribu du « peuple des collines ». Cependant, ils demeurent très mal intégrés vis-à-vis du reste de la population, et certains d’entre eux vivent même dans des camps où ils sont retranchés.

Les Karens de Thaïlande sont réputés pour leur grand attachement à la préservation de l’environnement. Ils pratiquent ainsi la rotation agricole et la préservation des grands arbres. Ils arrivent aussi à construire des terrasses très élaborées afin d’y cultiver le riz en toutes saisons.

 

 

Pour découvrir nos produits artisanaux thaïlandais, cliquez  ici

 

Continuez votre découverte des ethnies Thaïlandaises avec un portrait de l’ethnie Hmong :

 

1 Comment

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X